428 pièces peuvent être consultées sur la base de données de la collection en ligne du musée des Trois Pays. Cliquer la rubrique „Themen“ puis "Keramik von Max Laeuger"
Thèmes précédents

Frontière
Pâques

Pièces de la collection:                        Max Laeuger

Environ 10 000 objets de la collection du musée des Trois Pays peuvent être consultés en ligne avec photos et courtes descriptions. De chez vous, vous pouvez ainsi étudier un quart de la collection. Pour compenser la fermeture momentanée du musée, nous vous ouvrons chaque semaine l’une des coulisses de notre réserve, aujourd’hui celle de Max Laeuger. Le musée conserve la plus grande collection publique de cet artiste. 428 objets se trouvent sur la base de données en ligne.
Max Laeuger (1864 - 1952) est un grand artiste originaire de Lörrach. Ses céramiques de style art nouveau l’ont rendu célèbre en Europe et dans le monde entier. Il était aussi peintre, architecte et paysagiste. Professeur à l’Université technique de Karlsruhe, il y enseignait l’architecture intérieure. Il a reçu des commandes dans toute la région comme en témoignent à Bâle les vitraux de l’église Pauluskirche et à Bavilliers près de Belfort l’aménagement intérieur du château du Chênois. Le musée des Trois Pays conserve des œuvres représentatives de toutes les périodes créatives de l’artiste avec des céramiques, des tableaux, des dessins et des plans.
Max Laeuger, Bildfliese (Leda mit Schwan), signiert, datiert 1920, Halbfayence, Unterglasurmalerei (Sammlung Dreiländermuseum Lörrach, Inventarnummer KL 63)
Laeuger est l’auteur de splendides carreaux de céramique peinte. Ses motifs sont souvent inspirés de la mythologie comme cette scène de Léda avec le cygne. Léda, fille du roi d’Étolie, est l'épouse du roi spartiate Tyndare. Zeus tombe amoureux d’elle et l’approche une nuit sous la forme d’un cygne. Mais son mari couche également avec elle cette même nuit. De ces deux unions naissent quatre enfants : les enfants immortels de Zeus, Hélène et Pollux, et les enfants mortels de Tyndare, Clytemnestre et Castor.
Dans l’iconographie, le mythe de Léda au cygne est toujours un motif populaire. Il est repris à la Renaissance par Vinci et Correggio dont l'interprétation inspire Laeuger. D'autres œuvres de Laeuger montrent son goût pour les classiques de la mythologie grecque. Il peint des nus féminins dans une nature intacte comme une alternative à la réalité - entièrement à la manière des anciens maîtres !
Max Laeuger, Bildfliese (Parisurteil) „nach einem alten Meister“, signiert, datiert 1923, Fayence, Unterglasurmalerei (Sammlung Dreiländermuseum Lörrach, Inventarnummer KL 225)
Ceux qui souhaitent approfondir le sujet peuvent se procurer la publication "Max Laeuger - Die Sammlung in Lörrach" (disponible au musée pour 9,80 euros)




  • Dreiländermuseum
  • Basler Straße 143
  • 79540 Lörrach
  • Téléphone: +49 7621 415-150
  • museum@loerrach.de
Durch die Nutzung dieser Website erklären Sie sich damit einverstanden, dass unsere Dienste Cookies verwenden. Mehr erfahren OK